Une colo sans portable

  • Ce sujet contient 40 réponses, 10 participants et a Ă©tĂ© mis Ă  jour pour la derniĂšre fois par gogogadget, le il y a 8 annĂ©es et 4 mois.
20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 41)
  • Auteur
    Messages
  • #23091
    ludou
      @ludou

      Une vie superficielle, quand on a que ça, ça reste notre vie. Si on l’enlĂšve, on l’arrache, ça peut ĂȘtre compliquĂ©…

      IntĂ©ressante la question de Semastien : “les problĂšmes sont-ils admis par tout le monde ?”.

      Je m’y connais pas trop dans tout ce qui facebook, twitter (en fait j’ai mĂȘme aucune idĂ©e du comment ça marche), mais n’y aurait-il pas quelque chose Ă  proposer de l’ordre de l’enquĂȘte, voire de l’Ă©tude scientifique sur soi-mĂȘme – ou les uns-les-autres puisque le format sĂ©jour le permet ?

      Du genre, comptabiliser le nombre de sms envoyĂ©s/reçus chaque jour, observer une heure de temps le nombre de fois oĂč untel sort son portable (genre par binĂŽme, ça tourne aprĂšs) et chronomĂ©trer le temps passĂ© avec l’Ă©cran allumĂ© devant soi.
      Ce type d’approche pourrait Ă©ventuellement (et encore, c’est pas sĂ»r) Ă©viter l’Ă©cueil du message moral descendent, d’autant plus si les anims se prĂȘtent Ă  l’exercice. Si c’est proposĂ©, que quelqu’un suit bien le truc et permet de dĂ©gager des “rĂ©sultats comptables”, avec des statistiques, peut-ĂȘtre qu’il peut y avoir des prises de conscience. Ce que chacun en fait derriĂšre, par contre, ça on n’y peut pas grand chose et tant mieux.

      Parce que au fond, si ça se trouve, on se plante complĂštement et l’omni-prĂ©sence de ces technologies sera considĂ©rĂ© comme ultra-positif dans 50 ans, avec le recul. (bon, ok aujourd’hui je n’y crois pas une seule seconde, mais… on peut se tromper !).

      Et comme Lapin, merci pour ces Ă©changes gogogadget, et les autres participants aussi.

      #23092
      balthazaar
        @balthazaar

        Je posais des questions de façon générale pour mieux cerner les intentions.

        Je n’ai pas non plus compris de quel problĂšme on parle avec les tĂ©lĂ©phones. Les ondes Ă©lectromagnĂ©tiques? Pour le reste, le tĂ©lĂ©phone-doudou, c’est une idĂ©e qui ne m’interpelle pas tant que ça. Elle fera son chemin, on verra bien. J’ai effectivement des collĂšgues qui sont vissĂ©s Ă  leur smartphone toute la journĂ©e, j’observerai.

        Le souci de base auquel je pensais est que pour des gens qui, par ailleurs, ont une vie assez peu remplie, facebook, instagram et autres mettent en place une forme de vie imaginaire trĂšs superficielle… Tout est mensonge, hyperbole, prĂ©tention, vanitĂ©.

        CĂŽtĂ© utilisation de la vie d’autrui, je trouve ça trĂšs troublant que ça passe dans les mƓurs, le fait de s’Ă©taler comme ça sur internet. Chacun se personnalise, se prĂ©sente, s’invente une vie rĂȘvĂ©e trĂšs superficielle. Et sans leur mur facebook ils ne sont personne?

        En revanche les tĂ©lĂ©phones, appareils photo numĂ©riques, internet, je trouve ça trĂšs bien, dans l’absolu. Les smartphones, j’imagine que ça peut ĂȘtre pratique une fois de temps en temps. J’ai souvent Ă©tĂ© déçu. Le coup classique, c’est des gens qui ont un smartphone Ă  la place de la main et qui ne savent pas consulter windguru 😛 (#dĂ©ception). Pour faire des photos c’est pratique.

        #23099
        Semastien
          @seb-r

          gogogadget : Je vais essayer d’expliciter un peu plus sur ce que je voulais dire dans mon tout premier message sur ce fil :

          La difficultĂ©, c’est que tu essayes d’impliquer tes ados dans une dĂ©marche qui rĂ©pond Ă  une problĂ©matique que tu n’as pas clairement posĂ©e :

          Les questions qui me viennent et que tout à chacun peut se poser devant ta démarche (dont -voir surtout- les ados) sont :

          – Quels sont les problĂšmes provoquĂ©s par les tĂ©lĂ©phones portables ?
          – Les problĂšmes sont-ils admis par tout le monde ?
          – Ces problĂšmes sont-ils exclusifs Ă  l’utilisation du tĂ©lĂ©phone portable ?
          – La privation est elle la seule rĂ©ponse possible Ă  ces problĂšmes ?

          Si dĂ©jĂ  la “problĂ©matique” des tĂ©lĂ©phones est posĂ©e plus ou moins en ces termes, ça peut occuper toute une soirĂ©e avec tes jeunes. Et au moins, ceux qui te suivront sauront exactement pourquoi ils te suivront.
          La carotte “ludique” est quasi-secondaire.

          #23100
          Xinome
            @xinome

            Je t’invite Ă  relire plus bas les motivations et objectifs avancĂ©s.
            Merci de ta contribution, mĂȘme si ce n’Ă©tait pas la question initiale.

            Alors je vais reformuler plus clairement : en quoi se servir de son portable empĂȘche de passer un sĂ©jour oĂč on va avoir un vĂ©cu commun ? En quoi ça empĂȘche de vivre des choses ensemble ?

            Toute te dĂ©marche vient de ça “Facebook, instagram, la 3G, 4G, tweeter… Pour faire court, c’est pas mon dada. “ Parce que ce n’est pas dans tes habitudes c’est nocif -on dirait que tu parles de droguĂ©s parfois !-, c’est trop dans l’immĂ©diatetĂ©, trop ceci, trop cela, pourquoi juste dire que tu ne comprends pas ce que les gens y trouvent et que ça ne t’intĂ©resse pas. Quand j’Ă©tais plus jeune certains anim ne tolĂ©raient pas qu’on Ă©coute notre musique avec des Ă©couteurs. Sans doute au nom de la mĂȘme idĂ©ologie de “vivre ensemble, bla bla bla”.
            Tel que tu Ă©cris, tu ne veux pas imposer une interdiction du portable aux jeunes (peut ĂȘtre as-tu peur du retour de bĂąton) tout en jugeant leurs habitudes mauvaises mais tu ne veux pas non plus assumer les raisons qui te poussent Ă  faire ce choix. En fait tu cherches une solution pour les manipuler et faire passer le truc sous forme ludique… que crains-tu Ă  dire que parce que toi tu n’aimes pas ça tu veux qu’ils ne soient pas sur leur portable ?

            #23102
            gogogadget
              @gogogadget

              Salut Lapin,

              Lapin a Ă©crit :
              Si j’ai bien compris, tu veux impulser une expĂ©rience de sevrage progressif du portable sur une colo de 15 jours (cet Ă©tĂ© ?). Chaque ado aurait une sorte de parcours de soins individualisĂ© oĂč il s’engagerait Ă  rĂ©duire sa “consommation” de portable avec l’objectif d’une abstinence totale. Ainsi, tu cherches Ă  crĂ©er sur 15 jours l’Ă©mulation d’une vie collective pleine et sincĂšre, comparable avec “les joies des colos sans ordi ni portable” (post #4) : c’est bien ça ? Tu t’interroges sur la façon de motiver les ados car tu ne souhaites pas interdire mais plutĂŽt encourager (je suppose que tu diriges le sĂ©jour?) : ai-je bien compris ?
              [/b]

              Oui, tu as parfaitement résumé mon approche.
              Ce fil me permet de rĂ©flĂ©chir plus en profondeur Ă  sa mise en place, c’est trĂšs intĂ©ressant. Par contre, je cale encore avec la “carotte” pour les ados, ou dit moins pĂ©jorativement comment leur donner la sensation d’un gagnant-gagnant, alors qu’habituellement la non-utilisation du portable ou de l’ordi sous-entend privation (confisquation Ă  l’Ă©cole, punition Ă  la maison, etc.). Via un discours sincĂšre, bien sĂ»r, les responsabiliser oui, mais je cherche tout de mĂȘme une accroche plus “vendeuse” pour un public non-averti.

              #23107
              Lapin
                @lapin-2

                Salut gogogadget,

                bel exemple de dialogue et d’ouverture en arrivant sur le forum, c’est chouette. C’est pas toujours simple, lorsqu’on pose la question “comment faire pour…” de recevoir un flot de rĂ©ponses “pourquoi veux-tu
” ou “quel intĂ©rĂȘt de
”

                Si j’ai bien compris, tu veux impulser une expĂ©rience de sevrage progressif du portable sur une colo de 15 jours (cet Ă©tĂ© ?). Chaque ado aurait une sorte de parcours de soins individualisĂ© oĂč il s’engagerait Ă  rĂ©duire sa “consommation” de portable avec l’objectif d’une abstinence totale. Ainsi, tu cherches Ă  crĂ©er sur 15 jours l’Ă©mulation d’une vie collective pleine et sincĂšre, comparable avec “les joies des colos sans ordi ni portable” (post #4) : c’est bien ça ? Tu t’interroges sur la façon de motiver les ados car tu ne souhaites pas interdire mais plutĂŽt encourager (je suppose que tu diriges le sĂ©jour?) : ai-je bien compris ?

                Semastien, tu expliques qu’un dĂ©crochage peut rĂ©ussir s’il est progressif et si le toxico en tire des bĂ©nĂ©fices visibles. Jetty, tu suggĂšres Ă  contrario la mĂ©thode forte, le sevrage direct Ă  la Transpoting dans un institut reculĂ©, c’est bien ça ?

                Balthazaar, tu interroges gogogadget sur les fondements de son idĂ©e : un collectif fort est-il plaisant pour tous ? L’aliĂ©nation individuelle est-elle renforcĂ©e par les objets, tels le portable, ou les objets ne sont-ils que l’Ă©manation, la forme matĂ©rielle, d’une dĂ©gĂ©nĂ©rescence sociale ?

                Pour toi, moilapa, un sĂ©jour “zĂ©ro portable” peut ĂȘtre une saine parenthĂšse bien que l’effet sur une vie soit ridicule (comme un sĂ©jour “zĂ©ro cigarette” ne pourrait pas faire de mal bien que les fumeurs reprennent par la suite leur consommation habituelle). Tu questionnes gogogadget sur sa volontĂ© Ă©ducative : Ă  quoi bon expĂ©rimenter une alternative sans portable puisque les ados doivent s’insĂ©rer dans une sociĂ©tĂ© oĂč le portable est omniprĂ©sent ? Est-ce correctement rĂ©sumé ? Gogogadget tu souhaites faire rĂ©flĂ©chir, semer une graine.

                C’est bien ça ?

                #23118
                moilapa
                  @moilapa

                  J’en ai jamais eu, c’est tout.
                  Ca existait pas avant, quand ça a dĂ©barquĂ© je n’ai
                  pas vu l’intĂ©rĂȘt de cet outil, c’est tout…
                  bon je soupçonnais quand mĂȘme le cĂŽtĂ©
                  aliĂ©nant de l’objet.

                  Ca ne change rien Ă  rien : j’ai un fixe oĂč
                  les gens peuvent me laisser des messages
                  auxquels je rĂ©ponds ou pas. C’est tout.
                  C’est juste une question de maturitĂ©, de savoir
                  “partitionner” des sphĂšres diffĂ©rentes : ce qui
                  tient de l’intime, du travail… c’est l’une des
                  dĂ©rives du portable, cette dilution de l’idĂ©e de
                  pudeur, de sĂ©paration des “sphĂšres” : lĂ  une
                  des aliĂ©nations : le boulot qui s’invite dans la vie
                  familiale…

                  La logique, c’est que les gens ne puissent pas
                  vous contacter tout le temps, quand bon leur
                  semble : c’est ça la logique, la “normalitĂ©”.
                  Et non l’inverse.
                  Un employeur ne peut Ă©videmment pas me contacter
                  en dehors de mes heures de travail : lĂ  aussi c’est
                  la normalité.

                  Sur la comparaison Ă  l’ordinateur : elle est fondamentale :
                  dans la maĂźtrise : l’ordinateur ne peut pas “me contacter” :
                  c’est moi qui dĂ©cide.
                  Je lis mes mails (encore mieux que le téléphone : je donne
                  mon mail à mes collÚgues de boulot et non mon numéro),
                  ça laisse le temps de lire, de réfléchir, de penser ses réponses :
                  L’Ă©crit est une chose formidable, peu importe le support,
                  si on sait l’utiliser.
                  Je vais donc sur ce forum, je lis mes mails, et sinon je
                  n’utilise internet que dans le cadre du boulot…

                  Et sur ce forum particuliĂšrement : c’est ici en partie que
                  je construis “ma rĂ©flexion” sur ce mĂ©tier. C’est moi qui utilise
                  l’outil Ă  mon profil, et non lui qui me “vampirise” , comme
                  c’est le cas avec les portables que l’on a toujours sur soi…

                  Ces doudous rassurant, comme des musiques dans
                  les ascenseurs, le besoin de cacher le “vide” par du bruit,
                  empĂȘcher cette angoisse de se retrouver seul avec
                  soi-mĂȘme…
                  Ce doudou dĂ©risoire face Ă  l’idĂ©e de la mort…
                  Winnicott aurait adorĂ© le portable…

                  #23153
                  gogogadget
                    @gogogadget

                    Salut Moilapa,

                    moilapa a Ă©crit :
                    Si sur l’idĂ©e qu’il puisse y avoir 0 portable sur un sĂ©jour,
                    je me dis “plutĂŽt cool”…, ce qui me pose question c’est
                    sur le cÎté gadget de la démarche : pourquoi juste durant
                    les loisirs de ces jeunes ? Pourquoi pas s’agissant de sa propre vie Ă  soi ?
                    De ses loisirs Ă  soi ? Sa vie de tous les jours…

                    Pour te rĂ©pondre, cette dĂ©marche que je souhaite inscrire dans ce sĂ©jour, part Ă  la base d’une rĂ©flexion personnelle et un ressenti privĂ©. Facebook, instagram, la 3G, 4G, tweeter… Pour faire court, c’est pas mon dada. Le but n’est pas de renier les technologies, ni leur utilitĂ© relative, c’est le trop-plein de tout dont j’ai fait un constat personnel: trop immĂ©diat, trop intrusif, trop addictif, trop trop… Les Ă©tudes glanĂ©es par ci et lĂ  me confortent dans ma vision modĂ©rĂ©e de leur utilisation.
                    Maintenant je retiens des points trĂšs importants dans ce que tu exposes:
                    – effectivement, qui sommes-nous pour imposer nos visions ou choix de vie Ă  des gosses que nous cotoyons le temps d’un sĂ©jour ? Sur ce point je ne peux qu’ĂȘtre d’accord. Aussi comme le suggĂšre Semastien une proposition progressive et prenant en compte le rythme de chacun me semble ĂȘtre une bonne chose. D’autre part, je ne suis pas lĂ  pour rĂ©genter la vie et la pensĂ©e future d’un ado qu’on me confie 2 semaines. Mais si durant ce laps de temps, je peux faire d’une pierre deux coups en semant la graine d’une rĂ©flexion sur l’utilisation Ă  outrance des rĂ©seaux sociaux, et que par la mĂȘme cela contribue Ă  une cohĂ©sion de groupe forte basĂ©e sur un vĂ©cu commun et partagĂ© par le groupe et eux seuls Ă  ce moment prĂ©cis, ça ça m’intĂ©resse.
                    – le point le plus intĂ©ressant de ton post est pour moi ce que tu as trĂšs bien rĂ©sumĂ© en parlant de portable doudou. C’est tout Ă  fait ça. Un objet dont on ne peut se passer, qui rassure, qui nous asservit presque… Et si comme tu le dis les jeunes ne comprendraient pas la proposition d’une mise sous cloche de leur portable le temps d’une quinzaine alors que tout autour les adultes ne peuvent s’en passer, effectivement on tomberait dans l’idĂ©e gadget et pire: la dĂ©magogie.
                    Encore une fois, l’Ă©quipe encadrante est partie prenante, consciente de la nocivitĂ© de l’ultra connexion pour eux comme pour les jeunes. Personne n’utilisera son “doudou” et il a mĂȘme Ă©tĂ© expliquĂ© aux familles que le blog dont ils raffolent tant (ce que je peux comprendre) mis en place par l’organisme ne serait pas alimentĂ© pour ĂȘtre en phase avec ce que nous souhaitons proposer au groupe sur place.
                    Mais effectivement dans les arguments Ă  creuser, je note de rĂ©flĂ©chir plus en avant au fait que le monde adulte est quasi-dĂ©pendant de cette connexion permanente, et qu’il faut donc ĂȘtre en mesure de justifier notre approche, peut ĂȘtre en se dĂ©solidarisant des critĂšres Ă©tablis et des repĂšres habituels, afin de montrer que d’autres voies sont envisageables. Plus modĂ©rĂ©es, plus saines.

                    Je rebondis Mopilapa : Pourquoi n’as tu pas de portable ? Comment l’expliques tu Ă  ton entourage auprĂšs de qui tu dois passer pour un OVNI ? Quels sont les avantages que tu en retires ? Comment opposes-tu portable et nouvelles technologies (que tu utilises Ă©galement, notamment en Ă©tant trĂšs actif sur ce forum ou en proposant un blog d’animation) ?

                    Merci Ă  toi aussi de ta participation Ă  ce fil, qui permet de faire avancer le schmilblick.

                    #23154
                    gogogadget
                      @gogogadget

                      Salut Balthazaar,

                      balthazaar a Ă©crit :

                      @gogogadget

                      Mais c’est le genre d’argumentaire que je ne souhaite pas tenir aux jeunes, d’oĂč ma rĂ©flexion sur une approche ludique ou dĂ©calĂ©e.
                      Pourquoi ne pas leur dire la vérité?

                      Il ne s’agit pas de masquer la vĂ©ritĂ© mais d’Ă©viter les discours trop moralisateurs qui seraient vouĂ©s Ă  l’Ă©chec Ă  coup sĂ»r.

                      [/quote]
                      Est-ce que tout le monde a envie de vivre une expĂ©rience forte de groupe? Si c’est ça, il faut abandonner les principes individualistes (comme le fameux lever individualisĂ©…) et utiliser tout ce qui fait groupe : le vĂ©cu commun, qui sera renforcĂ© par les Ă©motions fortes. Equipes, Ă©galitĂ© de tous les membres du groupe, chants, activitĂ©s communes oĂč tout le monde fait la mĂȘme chose, moments forts partagĂ©s par tous… toutes les mĂ©thodes de l’armĂ©e ou du catholicisme, finalement. Je ne suis vraiment pas fan.
                      Les vacances loin de tout, c’est pareil. Oublier ses obligations et autres, trĂšs bien. Garder un lien avec ses proches, pourquoi s’en priver?
                      ExpĂ©rience unique et spĂ©ciale, ça l’est toujours, non? Peut-ĂȘtre qu’avec l’expĂ©rience tu est moins impressionnĂ© ou Ă©mu Ă  chaque fois… je ne suis pas convaincu qu’eux ne le soient pas.[/quote]

                      On s’Ă©gare un peu lĂ . Qui parle d’uniformisation ? De mĂ©thodes militaires ou… Il s’agit plutĂŽt de valoriser un vĂ©cu commun, le sentiment de vivre quelquechose qui n’appartient qu’au groupe. Du reste, et pour rĂ©pondre Ă  ta 1Ăšre phrase, il est souhaitable que celui qui s’inscrit en colo ait envie de vivre en communautĂ©…
                      Un lien avec les proches oui, why not. Ma tentative ici est de limiter les dĂ©rives de l’ultra connection, de l’immĂ©diatetĂ©.
                      Des jeunes blasĂ©s, ou plus occupĂ© Ă  tenter 20 fois de poster leur photo sur FB qu’Ă  apprĂ©cier le moment prĂ©sent, il en existe. Il s’agit donc plutĂŽt de cela, pas de les couper du monde selon une lubie rĂ©gressive.

                      Merci aussi de ton retour, et de me faire affiner ma réflexion, et le pourquoi du comment de ce que je souhaite proposer et sa mise en pratique.

                      #23157
                      gogogadget
                        @gogogadget

                        Salut Xinome,

                        Xinome a Ă©crit :
                        Sinon ça sert à quoi de faire ça ? A part te retrouver dans ta propre nostalgie de tes colos. Si ce qui est proposé les intéresse, les portables disparaissent.

                        Je t’invite Ă  relire plus bas les motivations et objectifs avancĂ©s.
                        Merci de ta contribution, mĂȘme si ce n’Ă©tait pas la question initiale.

                        #23179
                        moilapa
                          @moilapa

                          il est Ă©vident que si je propose un tel dĂ©fi au groupe, l’Ă©quipe d’animation y est partie prenante, et le fait par conviction non-feinte. Une Ă©vidence
                          Oui… mon post Ă©tant totalement ironique…
                          (bien qu’on en ait vu passer des andouilles ici qui parlaient
                          du problĂšme que leur posait la possession d’un portable s’agissant des
                          enfants et jeunes, mais qui ne voyait absolument pas oĂč Ă©tait le
                          problĂšme Ă  ce que eux en ait un “Oui, c’est en cas d’urgence…”
                          et autres réponses à la con)

                          Si sur l’idĂ©e qu’il puisse y avoir 0 portable sur un sĂ©jour,
                          je me dis “plutĂŽt cool”…, ce qui me pose question c’est
                          sur le cÎté gadget de la démarche : pourquoi juste durant
                          les loisirs de ces jeunes ? Pourquoi pas s’agissant de sa propre vie Ă  soi ?
                          De ses loisirs Ă  soi ? Sa vie de tous les jours…

                          Quitte Ă  penser que le portable est un objet nĂ©faste, autant alors s’en passer
                          toute l’annĂ©e (ce que Ă©videmment j’applique Ă  moi-mĂȘme..
                          avant d’imaginer le proposer Ă  d’autres : la dĂ©marche rĂ©flĂ©chie
                          ici c’est de ne pas dire “et si on s’en passait” mais de s’en passer,
                          sinon on est juste dans une démarche couillonne, puérile,
                          le discours velléitaire)

                          Mais on ne peut rĂ©gler la question d’un tel outil sans se poser
                          la question de ce qu’il y a derriĂšre l’utilisation de cet outil,
                          le besoin auquel il rĂ©pond…
                          C’est un objet transitionnel, un doudou, un objet qui permet de
                          “rester en contact” mĂȘme Ă  distance : on suçote l’oreille de son doudou
                          comme l’on regarde sur son portable si l’on a pas reçu un message.

                          Ce qu’il y a d’intĂ©ressant Ă  observer, c’est qu’ici le pouvoir transitionnel fonctionne
                          dans les deux sens : il est doudou pour l’enfant, le jeune, le jeune adulte… mais aussi
                          pour le parent…
                          C’est en fait toute la sociĂ©tĂ© qui a plongĂ© dans cette possibilitĂ©
                          rĂ©gressif… sans que cela pose question….
                          ici, on propose à ces jeunes de se passer de leur téléphone
                          comme on proposerait Ă  un enfant de se passer de Lapinou
                          le temps d’une colo… pour l’aider Ă  grandir… mais dans une
                          sociĂ©tĂ© oĂč ce doudou est devenu une logique mĂȘme pour les adultes,
                          à quoi bon vouloir faire chier juste les gamins avec cette volonté ????
                          Puisqu’il observe tout autour de lui la frĂ©nĂ©sie des adultes
                          avec leur doudou…

                          Quelle légitimité pour un animateur ni ne veut
                          pas manger de brocolis qui dit aux enfants de “goĂ»ter Ă  tout” ?
                          Quelle lĂ©gitimitĂ© pour l’animateur fumeur dans un discours anti tabac ?
                          Quelle lĂ©gitimitĂ© sur le portable par un possesseur d’un portable ?
                          Et Ă©videmment pas juste durant le loisirs d’ados…

                          Cela n’a juste aucun sens, encore un exemple de branlette de
                          cette animation sociocul oĂč l’on fonctionne par lubies…

                          #23180
                          balthazaar
                            @balthazaar

                            @gogogadget
                            Mais c’est le genre d’argumentaire que je ne souhaite pas tenir aux jeunes, d’oĂč ma rĂ©flexion sur une approche ludique ou dĂ©calĂ©e.
                            Pourquoi ne pas leur dire la vérité?

                            De plus c’est un choix trĂšs important, je pense qu’il faut l’annoncer clairement avant le sĂ©jour, sur les publicitĂ©s.

                            L’argumentaire n’est peut-ĂȘtre pas assez rĂŽdĂ© pour ĂȘtre efficace. En tout cas ici en quelques lignes, je n’ai pas l’impression de lire un truc percutant.

                            Les rĂ©actionnaires, c’est quand mĂȘme bien autre chose que des gens qui se mĂ©fient des technologies. Peut-ĂȘtre plutĂŽt “des ringards”, Ă©ventuellement?

                            Non pas que c’Ă©tait mieux avant, mais plutĂŽt que la notion de groupe, de vacances loin de tout, d’expĂ©rience unique et spĂ©ciale dans le temps et l’espace, Ă©tait plus prĂ©sente.
                            Compliqué tout ça.
                            Est-ce que tout le monde a envie de vivre une expĂ©rience forte de groupe? Si c’est ça, il faut abandonner les principes individualistes (comme le fameux lever individualisĂ©…) et utiliser tout ce qui fait groupe : le vĂ©cu commun, qui sera renforcĂ© par les Ă©motions fortes. Equipes, Ă©galitĂ© de tous les membres du groupe, chants, activitĂ©s communes oĂč tout le monde fait la mĂȘme chose, moments forts partagĂ©s par tous… toutes les mĂ©thodes de l’armĂ©e ou du catholicisme, finalement. Je ne suis vraiment pas fan.
                            Les vacances loin de tout, c’est pareil. Oublier ses obligations et autres, trĂšs bien. Garder un lien avec ses proches, pourquoi s’en priver?
                            ExpĂ©rience unique et spĂ©ciale, ça l’est toujours, non? Peut-ĂȘtre qu’avec l’expĂ©rience tu est moins impressionnĂ© ou Ă©mu Ă  chaque fois… je ne suis pas convaincu qu’eux ne le soient pas.

                            des faits divers nous montrent rĂ©guliĂšrement le cĂŽtĂ© nĂ©faste (sur la santĂ© notamment avec des cas de dĂ©pression ou d’addiction numĂ©rique), intrusif et malheureusement parfois dramatique que peut avoir l’ultra-connexion.
                            C’est le genre de truc qui ne convainc jamais, chacun Ă©tant persuadĂ© d’arriver mieux que les autres Ă  se contrĂŽler. “j’arrĂȘte quand je veux”
                            Est-ce mauvais d’ĂȘtre connectĂ© ou trĂšs connectĂ©? C’est mauvais d’ĂȘtre harcelĂ©, c’est mauvais d’oublier ses amis, c’est mauvais de mentir et de se mentir, c’est mauvais d’ĂȘtre superficiel… mais on n’a pas spĂ©cialement attendu d’avoir internet pour ça.
                            Ceci dit, peut-ĂȘtre que facebook, google plus, instagram et autres dĂ©veloppent la superficialitĂ© et le mensonge. Dans ce cas, le problĂšme n’est pas internet ni le tĂ©lĂ©phone, le problĂšme c’est facebook, google plus, instagram et autres.

                            #23181
                            Xinome
                              @xinome

                              Sinon ça sert Ă  quoi de faire ça ? A part te retrouver dans ta propre nostalgie de tes colos. Quand j’Ă©tais plus jeune, les anims nous faisaient chier avec la musique dans les Ă©couteurs, maintenant c’est avec le portable.

                              Si ce qui est proposé les intéresse, les portables disparaissent.

                              #23212
                              gogogadget
                                @gogogadget

                                Semastien,

                                ton post est trĂšs pertinent. J’aime assez bien la notion de progressivitĂ© que tu proposes.
                                Et le fait que chacun rĂ©alise par lui-mĂȘme les bienfaits d’une dĂ©connexion me semble Ă©galement la clĂ© pour rĂ©ussir cette expĂ©rience.
                                Merci à toi pour ces pistes de réflexion.
                                Et pour ton trait d’humour, j’assume volontiers ma part rĂ©ac’ sur ce forum 😆
                                Plus sĂ©rieusement, sans fantasme, ou nostalgie, le fait d’avoir connu les 2 versions de la colo (avec et sans connexion) m’autorise un peu Ă  faire un constat tout Ă  fait factuel. Non pas que c’Ă©tait mieux avant, mais plutĂŽt que la notion de groupe, de vacances loin de tout, d’expĂ©rience unique et spĂ©ciale dans le temps et l’espace, Ă©tait plus prĂ©sente.
                                Je ne minimise pas pour autant l’importance du portable et autres rĂ©seaux sociaux dans la vie des ados. Sans pour autant l’encourager, ni mĂȘme lui donner plus de place que nĂ©cessaire.
                                Car outre la notion d’appartenance au groupe et les moments privilĂ©giĂ©s Ă©voquĂ©s plus haut, des Ă©tudes et – malheureusement- des faits divers nous montrent rĂ©guliĂšrement le cĂŽtĂ© nĂ©faste (sur la santĂ© notamment avec des cas de dĂ©pression ou d’addiction numĂ©rique), intrusif et malheureusement parfois dramatique que peut avoir l’ultra-connexion.
                                Mais c’est le genre d’argumentaire que je ne souhaite pas tenir aux jeunes, d’oĂč ma rĂ©flexion sur une approche ludique ou dĂ©calĂ©e.
                                Merci pour ces premiĂšres pistes, je vais continuer Ă  creuser…

                                #23225
                                jetty
                                  @jetty

                                  Un sĂ©jour dans un bled perdu sans couverture rĂ©seau ( ça existe encore???) ou plus simplement un sĂ©jour en pleine nature un peu comme les scouts loin de la civilisation sans Ă©lectricitĂ© et donc sans chargeur…….. sinon je vois pas

                                  #23226
                                  Semastien
                                    @seb-r

                                    gogogadget a Ă©crit :
                                    un discours rĂ©ac’ n’a aucune chance de fonctionner.

                                    Et pourtant le discours “rĂ©ac” tu l’as puisque, pour faire court, selon toi, avant, c’Ă©tait beaucoup mieux.
                                    – Qu’est-ce qui justifierai (Ă  notre Ă©poque oĂč les enfants/ados connaissent et utilisent les tĂ©lĂ©phones portables) de s’en passer radicalement du jour au lendemain ?

                                    Si le principe de dĂ©crocher est bon, ça devrait pas ĂȘtre trop difficile d’arriver Ă  convaincre de s’en dĂ©faire un peu, et de plus en plus. Du moment que la progressivitĂ© est permise, individualisĂ©e (afin de pouvoir rentrer Ă  son rythme dans l’expĂ©rience) et toujours consentie, ça peut marcher.
                                    Du moment aussi qu’Ă  chaque “Ă©tape” les ados constatent par eux-mĂȘme les avantages de s’en dĂ©faire. Il faut que ça aille plus loin qu’un simple dĂ©fis (mĂȘme si en soi ça devrait en motiver deux ou trois).

                                    Bref, si tu abordes ça comme une “expĂ©rience” Ă  tenter et progressive, (“Je vous propose une expĂ©rience : de pouvoir vivre sans tĂ©lĂ©phone et de pouvoir bien voir mieux vivre le sĂ©jour” c’est jouable.

                                    gogogadget a Ă©crit :
                                    Dur dur, hein… ?

                                    Dur dur de justifier ce qui pourra sembler (lĂ©gitimement) un retour en arriĂšre car nostalgique d’une Ă©poque fantasmĂ©e ?
                                    Effectivement XD

                                    #23228
                                    gogogadget
                                      @gogogadget

                                      Salut Moilapa,

                                      il est Ă©vident que si je propose un tel dĂ©fi au groupe, l’Ă©quipe d’animation y est partie prenante, et le fait par conviction non-feinte. Une Ă©vidence.

                                      Semastien, on enfonce un peu des portes ouvertes, car je conçois bien que si je trouve des arguments qui leur parle, c’est gagnĂ©. On est bien d’accord. LĂ  oĂč le bĂąt blesse, c’est justement de trouver cette “carotte”, cette vision qu’un sĂ©jour sans “connexion 2.0” est plus que riche.
                                      Ils n’ont pas le vĂ©cu de certains dont je fais partie, qui ont connu les joies des colos sans ordi, portable, Ă  recevoir un colis bourrĂ© de bonbons ou une lettre parfumĂ©e. Leur connaissance du monde actuel est basĂ© sur l’immĂ©diatetĂ©, l’instantanĂ©, la communication Ă  outrance. Je cherche donc une base commune ou une approche qui interpelle, car un discours rĂ©ac’ n’a aucune chance de fonctionner. Et je ne souhaite pas l’interdire non plus, le but n’est pas lĂ .

                                      Dur dur, hein… ?

                                      #23231
                                      moilapa
                                        @moilapa

                                        Salut Gogogadget : involontairement une partie
                                        de ton message a Ă©tĂ© effacĂ©e… celle ou tu disais,
                                        bien entendu, que cette interdiction concerne aussi les adultes
                                        du centre…

                                        Je suis tout Ă  fait d’accord avec ta dĂ©marche, puisque
                                        moi comme toi je n’ai pas et n’ai jamais eu de tĂ©lĂ©phone portable,
                                        ce qui permet alors d’avoir dans cette dĂ©marche la lĂ©gitimitĂ© nĂ©cessaire…

                                        Evidemment que celui qui proposerait cela en Ă©tant lui
                                        mĂȘme possesseur d’un tel doudou-tĂ©lĂ©phone, serait un parfait
                                        imbĂ©cile, on est bien d’accord.

                                        #23232
                                        Semastien
                                          @seb-r

                                          Bonjour gogogadget,

                                          Je n’ai pas tentĂ© mais, pour les convaincre il faut simplement que tes arguments portent auprĂšs des ados, avant mĂȘme de se poser la question du ludique ou de la motivation.

                                          Qu’est-ce qui peut justifier de soustraire un tĂ©lĂ©phone portable au prĂ©texte des vacances ?

                                          Si tu es capable de pouvoir justifier cette conviction de maniÚre bien argumentée, alors tu seras capable de rallier à la cause au moins une partie des ados.

                                          Si tes arguments ne convaincs pas, c’est peine perdue.

                                          #18890
                                          gogogadget
                                            @gogogadget
                                          20 sujets de 21 à 40 (sur un total de 41)
                                          • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.
                                          2
                                          0
                                          color
                                          https://archive.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
                                          https://archive.planetanim.fr/
                                          #febf42
                                          style1
                                          paged
                                          Chargement en cours
                                          #
                                          on
                                          none
                                          loading
                                          #
                                          Trier la galerie
                                          https://archive.planetanim.fr/wp-content/themes/blake/
                                          on
                                          yes
                                          yes
                                          off
                                          off
                                          off